MVP et Product-market fit : aussi simple que ça en a l’air .. ?

MVP

Le produit viable minimum (MVP) est un élément vital du cadre du Lean Startup. Il s’agit d’une première version du produit à montrer à un petit nombre d’utilisateurs. Il n’est pas nécessaire d’avoir un produit parfait, et l’équipe ne doit pas non plus montrer le MVP aux clients réguliers. L’idée est plutôt d’obtenir rapidement un produit qui a des fonctionnalités de base pour que les premiers utilisateurs puissent l’essayer. 

Le MVP n’est pas la preuve d’un concept ou d’un prototype technique. Avec un MVP, l’équipe ne cherche pas à déterminer si la technologie ou la conception fonctionne réellement. Le MVP est plutôt un outil de validation des hypothèses. Ries décrit le MVP comme le moyen le plus rapide de valider la demande pour un produit X.

Le product-market fit chez le navigateur Web Netscape: 

L’objectif primordial de chaque entreprise, quelle que soit sa taille, est d’atteindre le product-market fit. Marc Andreessen, co-créateur du navigateur Web Netscape et l’un des premiers VC de la Silicon Valley, donne la définition suivante : 

« L’adéquation produit/marché signifie être dans un bon marché avec un produit qui peut satisfaire ce marché. »

Ça a l’air si basique. Faire quelque chose que les clients veulent. Pourtant, d’innombrables entreprises ont commis l’erreur fondamentale de construire des produits que les clients ne voulaient pas. Ces entreprises ont peut-être réussi un product fit, dans la mesure où ils ont créé un excellent produit qui résout un problème… mais ce n’est pas un problème qui touche forcément les clients !

Poussées à l’extrême, quelques entreprises passeront des années à essayer de trouver des clients pour de tels produits, mais seront finalement forcées d’abandonner. Si le marché n’existe pas, l’entreprise finira tôt ou tard par fermer.