Marketing automation et RGPD : Conformité grâce aux plateformes de MA

L’économie des données personnelles augmente depuis des années. Maintenant; avec l’échéance du Règlement général sur la protection des données (RGPD) au coin de la rue; la collecte des données et la responsabilité des entreprises vont enfin fusionner.

C’est évidemment une excellente nouvelle pour les consommateurs, mais qu’en est-il des spécialistes du marketing ? Le RGDP est-il un fardeau ou une bénédiction ?

À première vue, le RGPD est très difficile à appréhender. Près de trois spécialistes du marketing sur quatre ne comprennent pas entièrement les lois sur la protection de la vie privée du RGPD qu’ils devront respecter; tandis qu’une organisation sur quatre déclare être encore en phase de planification initiale.

Mais pour les spécialistes du marketing, le RGPD ne doit pas être intimidant. Se conformer au GDPR signifie essentiellement renforcer la confiance et améliorer l’engagement des clients; ce qui n’a pas toujours été le but recherché ?

Kaokeb examine pour vous de plus près le RGPD et le lien entre les outils de marketing automation et RGPD.

Marketing automation et RGPD : L’effet du règlement sur l’automatisation du marketing

Les plateformes d’automatisation du marketing sont encore plus cruciales dans un monde régi par le RGPD. Sans infrastructure d’automatisation en place, les entreprises peuvent se retrouver avec des données désorganisées qui entraînent des amendes coûteuses. Une plateforme d’automatisation du marketing peut vous aider à suivre; et à vérifier que les données sont gérées de manière conforme au RGPD.

Cependant, personne n’a dit que construire une base de données solide pour devenir conforme au RGPD serait facile. Attendez-vous à ce que le RGPD entraîne les défis et les changements suivants :

  • Les données actuelles des consommateurs et les listes d’emails; peuvent ne plus être valides, selon la façon dont elles ont été obtenues.
  • Moins de données sur les consommateurs seront collectées que les normes historiques.
  • Il sera difficile de faire en sorte que les bases de données existantes soient entièrement opt-in.
  • Le consentement des consommateurs doit être correctement documenté, y compris quand et comment il a été recueilli.
  • Les consommateurs doivent pouvoir se désengager à tout moment.
  • Les types spécifiques de consentement doivent correspondre à des objectifs concrets.
  • Des normes de sécurité et des bonnes pratiques doivent être mises en œuvre; à l’échelle du ministère pour l’accès aux plateformes d’automatisation contenant des données sur les clients et leur utilisation.

Dans certains cas; les équipes marketing devraient prendre l’habitude de stocker des données pseudonymes, c’est-à-dire des données qui ne peuvent être attribuées à une personne spécifique sans points de données supplémentaires et distincts. La mise en place de systèmes de ce type nécessite de réfléchir de manière critique à la façon dont vous stockez les données et à l’endroit où vous les stockez (et de dire adieu à l’époque des décharges de données !).

Marketing automation et RGPD : Trois façons dont l’automatisation du marketing aide à atteindre la conformité au GDPR

Le marketing de conformité au GDPR offre la possibilité aux marketeurs d’en savoir plus sur leurs clients et de traiter leurs données de manière responsable.

Une plateforme d’automatisation du marketing peut vous aider de nombreuses façons, mais il y a trois points essentiels à garder à l’esprit :

Définir les niveaux de permission des prospects et des clients

Permettre aux clients de gérer leurs préférences en matière d’e-mail et les informations qui leur sont communiquées.

Séparer les informations nécessaires des informations agréables à connaître.

1. Définir des niveaux d’autorisation pour les prospects et les clients

L’une des caractéristiques du GDPR est de donner aux prospects et aux clients le droit de changer d’avis sur le consentement à tout moment, et non pas de manière noire ou blanche. Les prospects et les clients peuvent choisir de donner leur consentement total ou de dire qu’ils ne veulent que leur nom soit stocké. Qu’ils donnent leur consentement complet ou limité, ils peuvent décider de le révoquer à tout moment. La quantité de données partagées est laissée à la discrétion du client, et les spécialistes du marketing doivent rendre ces options de partage des données explicitement claires.

Un moyen facile d’y parvenir est d’utiliser un langage sans ambiguïté (de manière conviviale) concernant ce que les clients choisissent de partager. Vous voulez suivre l’emplacement d’un client ? Un message doit s’afficher pour demander si le client est d’accord. Vous souhaitez envoyer des offres spéciales et des coupons à un client par courrier électronique ou par SMS ? Incluez un libellé tel que « Souhaitez-vous recevoir des offres spéciales et des coupons par courrier électronique ou par SMS ? » avec une case non cochée à côté, et assurez-vous que la case n’est pas obligatoire pour soumettre le formulaire.

Garder la trace de différents niveaux d’information peut sembler décourageant, et cela le serait sans un logiciel d’automatisation du marketing. Au sein de votre plateforme d’automatisation, veillez à créer des listes d’autorisations distinctes et à les mettre à jour régulièrement en fonction du retrait des clients ou des autorisations mises à jour.

 2. Gérez les préférences des clients en matière d’e-mail

Avec la bonne stratégie, le GDPR et l’email marketing vont plutôt bien ensemble. (Après tout, quand l’achat de listes d’emails et le spamming de masse ont-ils jamais aidé une entreprise à gagner des clients).

Prenons l’exemple d’un client qui apprécie vraiment une lettre d’information mensuelle contenant des articles choisis sur le web, mais qui déteste absolument le barrage d’annonces de « nouvelles fonctionnalités ». Ce client peut indiquer qu’il ne veut pas recevoir les mises à jour des fonctionnalités par e-mail, mais il veut quand même recevoir la newsletter mensuelle. Au lieu de continuer à être frustré par des e-mails non pertinents (et de se désabonner de tout), le client est beaucoup plus heureux et est encouragé à continuer à s’intéresser au contenu pertinent.

Permettre aux clients de gérer leurs préférences en matière d’e-mail est une situation gagnant-gagnant. Les clients reçoivent des informations plus pertinentes et plus intéressantes pour eux, et les spécialistes du marketing obtiennent un public plus satisfait, plus engagé et plus réceptif. En redonnant le pouvoir aux clients, les spécialistes du marketing par e-mail peuvent améliorer les taux d’ouverture, diffuser des messages plus précis et affiner les segments de clientèle.

En utilisant votre plateforme d’automatisation du marketing pour créer un centre de préférences ou d’abonnement aux e-mails, vous pouvez aider les clients à choisir les informations qu’ils reçoivent d’une manière simple et conviviale.

3. Ne collectez que des données conformes au GDPR

En tant que marketeurs, nous sommes parfois coupables de collecter trop de données. Il est tentant d’en savoir le plus possible sur un prospect, en espérant que chaque détail collecté augmentera les chances de conversion ou de rétention à long terme.


N’hésitez pas à nous faire part de votre Feedback en commentaire, ou Likez si l’article vous a plu! 

Vous avez trouvé l’article intéressant? peut-être que ce sera le cas pour vos amis aussi! faites-les en profiter 

Ne ratez pas nos articles orientés Data Marketing.

Site Footer