L’optimisation post-clic : 4 éléments pour améliorer l’experience de l’utilisateur

l'optimisation post-clic

Il y a des décennies, lorsque votre publicité réalisait de bons taux de conversion, cela se traduisait directement en une augmentation de profit. Si les gens ont appelé votre numéro de téléphone ou envoyé message après avoir vu votre annonce, c’était pour acheter votre produit. Ce n’est plus le cas. Aujourd’hui, une annonce peut avoir un taux de clics de 100%, mais ne pas rapporter à votre entreprise un centime de revenu. Pourtant, la publicité est toujours considérée comme l’élément le plus important d’une campagne, même si ce n’est plus ce qui incite les utilisateurs à acheter, s’inscrire, télécharger ou appeler. Maintenant, ce qui motive l’action, ce sont les temps de chargement, les landing pages et tout ce qui se passe après qu’une annonce ait été cliquée. En marketing digital, c’est la suite de l’expérience client, qui ne doit pas être négligée. C’est ce qu’on appelle l’optimisation post-clic. Dans cet article de Kaokeb, nous allons découvrir les éléments essentiels qui favorisent l’optimisation post-clic de l’expérience de l’utilisateur. 

1- Cohérence du message:

Publier une annonce, c’est comme faire une promesse. On dit aux visiteurs : « Voilà ce qu’on a à offrir. » La dernière partie de la promesse est remplie lorsqu’ils réclament votre offre et déterminent si elle était telle qu’annoncée. Mais avant même d’y arriver, la landing page doit respecter la promesse de l’annonce en faisant savoir aux visiteurs qu’ils sont au bon endroit. Cela peut se faire avec un titre, des couleurs et des images qui sont cohérents avec la publicité. 

2- Pas de navigation:

Sur votre site Web, des liens de navigation aident les visiteurs à se déplacer d’une page à l’autre pour en apprendre davantage sur votre entreprise. Sur votre landing page, il y a des trous qui permettent aux visiteurs de s’échapper. Et ces trous tuent votre taux de conversion. Vous devriez penser que chaque lien à part votre CTA est une distraction, et vous devriez en éliminer autant que possible. 

Le taux de conversion idéal (rapport des liens aux objectifs de conversion) sur une landing page est de 1:1. Les conditions d’utilisation et les politiques de confidentialité peuvent être insérées dans le pied de page, mais elles ne doivent pas distraire les visiteurs du bouton CTA. 

3- Une bonne thank you page :

Il est facile de considérer la page de remerciement comme une réflexion secondaire. Vous avez déjà leur adresse e-mail, leur numéro de carte de crédit, alors qui se soucie de ce qu’il y a à la page suivante, non ? Faux. La page de remerciement est probablement le type de landing page le plus sous-estimé et le moins utilisé dans l’optimisation post-clic . Pour vos nouveaux clients potentiels, la page de remerciement peut être considérée comme un test: comment vous allez les traiter une fois qu’ils seront devenus clients, êtes-vous vraiment reconnaissant d’avoir leur intérêt?

Lorsqu’une page de remerciement est une grande page blanche qui dit simplement « merci », c’est que vous avez échoué au test. Votre nouveau lead se dit : « Ils ont obtenu ce qu’ils voulaient”.  Et maintenant, il sera un peu plus sceptique lorsque vos emails apparaissent dans sa boîte de réception.