L’optimisation on-page : l’essentiel sur l’anatomie de votre site

L'optimisation on-page

L’optimisation pour les moteurs de recherche augmente organiquement la visibilité d’une entreprise ou d’une marque, ce qui est essentiel si l’entreprise veut être trouvée par les visiteurs. Selon une étude récente, 91 % des chercheurs ne cliquent pas au-delà de la première page de résultats. Ainsi, plus le plus haut est le classement de la page de l’entreprise sur les pages de recherche, les meilleurs sont ses chances d’être visitée. Le SEO est techniquement divisé en deux catégories différentes : l’optimisation on-page et l’optimisation off-page. L’optimisation on-page est une technique qui est utilisée sur les pages du site Web et qui traite plusieurs éléments tels que les mots-clés, le contenu, les méta-tags et la structure du site. Dans cet article, nous allons découvrir les différentes étapes à suivre pour améliorer l’optimisation on-page de votre site. 

Etape 1: La recherche de mots-clés

L’étape initiale de l’optimisation on-page est la recherche de mots-clés car cela aura un impact significatif sur d’autres éléments. Selon the Internet Marketing Academy, les mots-clés sont les mots ou expressions les plus utilisés dans les moteurs de recherche lorsqu’une personne cherche des informations sur un produit, un service ou un sujet. Du point de vue d’une entreprise, les mots-clés sont des mots ou expressions significatifs et représentatifs, qui se rapportent au contenu du site Web d’une entreprise. 

Les utilisateurs d’Internet tapent généralement de deux à quatre mots clés dans les moteurs de recherche. Cependant, avec l’augmentation des taux de maîtrise et de familiarisation du digital, les gens ont tendance à taper des termes de recherche plus longs qui génèrent des résultats plus pertinents. C’est pourquoi il est important pour les entreprises de trouver et d’utiliser à la fois des mots-clés généraux, qui ne contiennent qu’un ou deux mots, et des mots-clés à longue queue, qui consistent en trois phrases de mots-clés ou plus.

Il existe plusieurs outils en ligne que les entreprises peuvent utiliser pour trouver les mots clés fréquemment utilisés par les utilisateurs, et qui pourraient correspondre à l’activité de l’entreprise. Or, il est conseillé de faire un brainstorming avec les membres de l’équipe responsables afin de générer naturellement les mots-clés que les gens sont susceptibles de taper en recherchant un produit ou service offert par l’entreprise.

Etape 2: Assurer l’attractivité esthétique du site

Dans la deuxième étape de l’optimisation on-page, l’entreprise doit s’assurer que son site a une structure hiérarchique et qu’il est esthétiquement attrayant. Le site de l’entreprise doit disposer d’un menu avec une barre de navigation qui dirige vers d’autres sous-pages. Le tout doit être organisé pour que l’accès au contenu par les utilisateurs et les moteurs de recherche soit simple et facile. L’entreprise doit s’assurer de produire un contenu unique, pertinent et à jour, et doit veiller à ce que les contenus populaires et fréquemment consultés par les utilisateurs soient mis en avant. Tous ces éléments peuvent aider les entreprises à améliorer leur classement dans les moteurs de recherche car ils augmentent les chances que les visiteurs du site trouvent facilement l’information qu’ils recherchent et apprécient l’expérience du site Web. L’engagement de l’utilisateur et le temps passé par l’utilisateur sur le site Web sont des facteurs parmi d’autres qui affectent le classement du site dans les moteurs de recherche.

Etape 3: Optimiser la structure technique 

La troisième étape, et en même temps la plus exhaustive de l’optimisation on-page, consiste à optimiser la structure technique du site et à insérer des mots clés. Tous les éléments techniques qui peuvent être optimisés sur le site sont énumérés et brièvement décrits dans la liste suivante.

  • L’URL : 

L’entreprise doit insérer des mots-clés sélectionnés dans l’URL des pages afin qu’elles soient descriptives. Elle doivent donner aux utilisateurs, aux moteurs de recherche et aux personnes qui voient la page partagée sur les médias sociaux, une idée sur le sujet. Les traits d’union et les tirets devraient être les seuls symboles utilisés comme séparateurs de mots dans les URL. Les entreprises devraient éviter d’utiliser le symbole underscore, car il n’est pas facile à lire par Google.

  • Le nom de la page: 

Les noms de page ont le rôle d’étiquettes. Ils doivent exposer aux utilisateurs une idée brève sur le contenu de la page. Comme les noms de page ne comportent généralement qu’un ou deux mots, l’incorporation de mots-clés peut s’avérer très difficile et n’est même pas totalement nécessaire. Plus important encore, le nom de la page doit être approprié et pertinent par rapport au contenu de la page.

  • Les balises meta ou meta tags: 

Les Meta tags fournissent des informations importantes sur le contenu de la page, qui est utilisé par les moteurs de recherche pour indexer le site. Ces informations ne sont pas affichées sur la maquette de page. Les Meta tags contiennent des balises titre et des balises méta-descriptives. Il est recommandé d’optimiser la longueur des balises titre et des balises méta-descriptives, jusqu’à un maximum de 50-60 caractères dans les balises titre et 160 caractères dans les balises méta descriptives. Optimiser les meta tags avec des mots-clés n’est plus un facteur de référencement aussi important aujourd’hui qu’il l’était auparavant, mais il peut être utilisé comme un plus dans le référencement d’une entreprise. 

Etape 4 : Prendre en considération les aspects techniques du SEO

Tout d’abord, l’entreprise doit vérifier la compatibilité de son site Web avec les navigateurs internet tel que Chrome, Safari et Firefox etc … afin d’offrir une bonne expérience utilisateur aux visteurs. Si le site Web n’est pas compatible avec certains de ces navigateurs, l’entreprise peut recourir aux outils comme BrowserStack pour résoudre le problème. Deuxièmement, l’entreprise doit vérifier si son site Web est compatible avec les mobiles, c’est-à-dire s’il est adapté aux différentes tailles d’écran. L’optimisation d’un site Web sur mobile a un fort impact sur le classement de l’entreprise dans les moteurs de recherche. Pour ce faire, l’entreprise peut utiliser des outils en ligne comme le Mobile Friendly Test de Google. La vitesse du site de l’entreprise est un facteur important dans le classement des moteurs de recherche et l’amélioration de l’expérience des utilisateurs. La vitesse de chargement du site ne doit pas uniquement être analysée pour les ordinateurs bureau, mais aussi et surtout pour les téléphones portables. Le temps de chargement doit être le plus faible possible, ne dépassant pas 5 secondes. 

Enfin, l’entreprise doit optimiser son site de manière à ce qu’il n’affiche pas d’erreurs 404, également appelées  » Page introuvable (Page Not Found) « . Elles sont causées par la suppression ou par des modifications de l’URL de la page. Les erreurs 404 sont très inacceptables par les utilisateurs et les moteurs de recherche et peuvent être évitées en redirigeant la page vers une autre ou au moins en changeant le message d’erreur que le visiteur reçoit, en attendant que la page soit réparée.