Le produit au fondement du growth

Ce qui distingue aujourd’hui le growth hacker du classique marketer, c’est sa connaissance profonde, du produit où née et se conduit le partage, l’engagement et la rétention.

La plupart des spécialistes du marketing en ligne passent la majeure partie de leur temps à travailler sur des leviers externes d’acquisition clients, loin de la notion du produit. Alors que le growth hacker fait tout l’inverse dans le but d’accélérer la croissance de ses clients.
C’est ce qui leur permet d’être axé exclusivement sur des activités attribuables à leur impact sur la croissance. Contrairement au marketing classique qui comprend beaucoup d’activités telles que la perception de la marque (branding) et la sensibilisation qui impacte la croissance.

Les entreprises en forte croissance à la Silicon Valley ont généralement à la fois des équipes marketing et des équipes de croissance. Ces derniers ont tendance à intervenir dans l’organisation et l’évolution du produit.
On trouve dans les meilleures startups, ces deux équipes travaillant en étroite collaboration dans l’amélioration des paramètres généraux.

Les entreprises qui réalisent que leur opportunité de croissance va au-delà du classique marketing se concentrent sur les opportunités présente dans leur propre produit. Ce qui augmente leur chance de trouver des résultats hors de portée. Souvent, ces opportunités sont mieux exploitées par les growth hackers, les Products Managers et les ingénieurs. En travaillant étroitement ensemble, les Marketers et les Growth Hackers peuvent réaliser des choses inattendu pour leurs organisations.

Tout commence donc par une compréhension approfondie de la croissance de son entreprise à partir de son produit. Lorsque vous intégrez l’importance de choses comme la conversion, l’engagement et la rétention, vous pouvez commencer à corréler les actions qui conduisent à une amélioration de ces métriques. Avec ces données en main, vous pouvez encourager les utilisateurs à prendre ces actions bénéfiques. Cet exercice est loin d’être simple ou rapide, il s’agit de trouver des idées uniques et les exploiter pour la croissance.

Lire aussi:   5 tips to avoid being blocked by Facebook in 2018
Jack Dorsey — CEO de Twitter

Par exemple, Twitter a découvert que les nouveaux utilisateurs qui suivaient 30 personnes étaient beaucoup plus susceptibles de devenir des utilisateurs habituels à long terme de Twitter. Ils ont utilisé cet aperçu pour optimiser leur première expérience utilisateur pour amener plus de gens à cette étape importante.

L’optimisation consiste donc à tester chaque variable de l’expérience utilisateur pour trouver la combinaison la plus performante. Cela peut comprendre les mots sur la page, les étapes de l’inscription, les éléments de conception, etc…
La bonne combinaison au bon moment, peut toujours être gagnante. C’est pour ça qu’on dit : ‘’Les growth hackers ne devinent pas. Ils testent.


Partner & Growth Manager