Le native advertising, une idée de publicité révolutionnaire !

Le mot native advertising en soi peut ne pas vous évoquer grand chose, mais vous avez surement été exposés à ce type de publicité auparavant. Souvenez-vous de ces articles que vous aviez lu en attendant le train, ou en prenant une pause café, ces articles du style « les 10 idées pour décorer votre chambre » ou encore « les 5 produits indispensables pour aller à la plage », ces derniers représentent souvent un contenu éditorial à caractère publicitaire.

L’ère des bannières :

« Personne ne lit les annonces publicitaires, les gens lisent ce qui les intéresse. Parfois c’est une annonce publicitaire » ceci est une citation du célèbre publicitaire américain Howard Gossage, elle veut tout simplement dire que le contenu est roi. C’est ce qui explique le banner blindness dont souffre les sites web de nos jours. Le taux de clic sur les bannières publicitaires est passé d’environ 10 % en 2000 à moins de 1 % en 2014. Avec le développement des adblocks on peut dire que c’est le déclin des méthodes traditionnelles de publicité sur internet.

native ads support content sharing

Diverses expériences vaines :

C’est ce qu’a compris plusieurs entreprises en créant leurs propres blogs qui contiennent du brand content. Malheureusement les internautes n’ont pas trop interagi avec ces blogs, et ce pour une simple raison. Si vous partez par exemple en vacances et que vous voulez réserver une chambre d’hôtel, vous allez vous diriger vers Booking ou encore Trip Advisor et vous allez plus faire confiance aux avis que vous trouverez dessus plutôt qu’au contenu que sera proposé sur le site d’une agence de voyages ou celui d’un hôtel.

Ceci dit les sites qui se basent sur du contenu généré par les utilisateurs bénéficie d’une confiance plus grande que celle accordée aux sites et blogs appartenant aux entreprises.

native advertisings are based on trust

C’est ainsi que les entreprises ont décidé d’investir plus dans le contenu généré par les utilisateurs, et ce à travers les jeux concours sur les réseaux sociaux (concours selfie, hug contest…). Mais ce type de contenu donne une liberté absolue aux consommateurs à l’égard de l’image de l’entreprise.

Lire aussi:   5 secrets ultimes pour créer du contenu viral

C’est pour cela que ces dernières se sont plus dirigées vers un autre style de publicité. Celui des testimoniaux, où l’on fait figurer un consommateur qui parle de son expérience avec tel ou tel produit/service et ce avec la supervision de l’entreprise, cette dernière publie le contenu sur son site ou sur celui d’un support média.

Ce type de publicité n’a pas trop attiré l’attention des consommateurs (c’est le dernier échec, promis on parlera des native advertisings tout de suite) puisqu’ils ne le voient pas comme un contenu généré par des utilisateurs mais plutôt de la publicité pure et dure.

La naissance du native advertising :

C’est dans ce contexte là qu’est née l’idée de génie qui est de collaborer avec des supports média qui ont une large communauté de visiteurs. Le native adveritising propose un contenu éditorial soit directement lié à un produit ou en général au domaine où opère l’entreprise.

Ce qui veut dire que l’on a à la fois un contenu publicitaire mais camouflé dans un contenu éditorial et qui échappe au contrôle des adblocks. Eurêka !!

native advertising

les native advertisings peuvent prendre différentes formes :

  • Un in-feed qui s’intègre aux flux d’informations du site. (pas trop utilisé, vu que ce model est un peu semblable aux bannières classiques)
  • Un in-feed éditorial sous forme d’articles ou de vidéos. (ceci est le modele le plus utilisé)
  • Un in-feed externe qui renvoie vers le site de l’annonceur. (souvent combiné avec le in-feed éditorial)
  • Les promoted listings ou l’on compare différents produits/services. (aussi sous forme d’article ou de vidéos)

On peut dire que le native advertising a révolutionné la publicité sur le Web. C’est un model Win Win pour l’annonceur et pour le support média. Pour certains de ces derniers les native advertisings représentent leur principale source de revenu.