Growth
Hello, si vous avez une page Facebook, vous avez du remarquer à quel point il est long et fastidieux d’inviter un par un tous vos amis Facebook à aimer votre page. (ne soyez pas modeste, vous avez des centaines voir des milliers de contacts fb 😉 ! )

Voici une méthode simple, rapide, efficace, et sans danger pour votre compte Facebook d’inviter tous vos amis Facebook à liker votre page en quelques secondes.

Step 1: Choisissez une page Facebook et cliquez sur “Invitez vos amis à aimer cette Page”

Choisissez une page Facebook (pourquoi pas Kaokeb pour commencer ? ;)). Cliquez en haut à droite de la page sur “Inviter des amis à aimer cette Page”. Une fenêtre avec votre liste d’amis apparaît.

Step 2 : Faites defiler votre liste d’amis jusqu’en bas, puis inspectez l’élément.

Faire defiler sa liste jusqu’en bas est important sinon, vous devrez peut-être recommencer l’operation 2 ou 3 fois avant d’avoir invité tous vos amis. Faire clique droit sur la fenêtre qui viens d’apparaitre, puis cliquez sur “inspecter”. Vous verrez apparaitre ceci sur le coté droit ou sous l’écran :

Vous arrivez sur le code source de la page. Plutôt cool non ? Pas de panique, c’est vraiment pas compliqué.

Step 3: Cliquez maintenant sur l’onglet “console”.

Là Facebook vous mets en garde. Effectivement, vous ne devez pas copier/coller n’importe quoi sur cette page pour votre sécurité. Mais nous parlons d’un tout petit bout de code javascript de rien du tout, qui va cliquer à votre place. N’ayez aucune crainte !

Step 4: Copier / Coller ceci dans la console :

var inputs = document.getElementsByClassName('uiButton _1sm');
for(var i=0; i<inputs.length;i++) {
inputs[i].click();
}

Step 5: Appuyez sur “Entrée” et laissez la magie opérer !

Bravo, vous venez d’envoyer une invitation à tout vos amis pour qu’ils aiment votre page Facebook en une seule fois.

N’hésitez pas à réagir à cet article si vous avez des questions. Pour plus de tips growth hacking, suivez nous sur Twitter ou Facebook.

Lire aussi:   SEO: Stop Endagering Optimisations

Pour plus d’infos sur Kaokeb, c’est par ici.