“Parlez-moi de vous” : comment réagir lors de l’entretien d’embauche

Félicitations ! Vous avez passé les premières étapes de la sélection pour un nouveau poste et lorsque le moment de l’entretien est venu, le coach vous dit « parlez-moi de vous ». Si la première chose qui vous vient à l’esprit est de répondre avec un peu de gratitude pour gagner du temps, cet article est pour vous. Si vous voulez éviter de faire croire que vous ne vous êtes pas préparé à l’entretien et de perdre des points, suivez nos conseils pour donner une réponse qui impressionnera l’interviewer.

Aujourd’hui, les entreprises ne recherchent plus seulement une formation ou un parcours professionnel correspondant au poste, mais une personnalité et des qualités personnelles qui s’inscrivent dans les valeurs de l’entreprise. Par conséquent, n’oubliez pas que lorsque l’interviewer vous demande de « me parler de vous », son objectif principal est de se faire une image globale de vous en quelques minutes, afin d’apprendre à vous connaître en tant que personne, ainsi que professionnel.

De quoi parlez-vous quand vous parlez de vous ?

Face à la redoutable question, restez calme. Gardez l’esprit ouvert et montrez à l’examinateur que vous êtes le candidat idéal pour le poste. L’utilisation d’un calendrier peut vous aider à y parvenir :

  • Présentez-vous simplement, en indiquant qui vous êtes et ce que vous faites 
  • expliquez comment vous êtes arrivé ici grâce à votre formation et à votre expérience professionnelle (passée)
  • commentez vos motivations et vos souhaits pour votre (future) carrière

Formation et langues

Pour éviter de répéter les informations contenues dans votre CV, il peut être intéressant d’expliquer brièvement pourquoi vous avez choisi cette voie, ce qui vous a encouragé à suivre un cours particulier, comment vos intérêts ont évolué… Si vous êtes relativement nouveau dans ce secteur de travail ou si vous débutez votre carrière, vous pouvez expliquer pourquoi vous vous intéressez à ce secteur et ce que vous espérez apprendre et apporter si vous obtenez le poste.

Vous pouvez également faire une mention spéciale si, par exemple, vous avez étudié à l’étranger ou reçu une bourse ou un prix. Pensez à vous concentrer sur ce que cette formation vous a apporté (curiosité, flexibilité, sens de l’organisation, etc.) ou sur un aspect clé qui pourrait intéresser l’enquêteur.

Expérience

Encore une fois, ne vous contentez pas de compter ce qui est déjà écrit sur votre CV. Vous pouvez plutôt mettre en avant l’expérience que vous avez eue dans une entreprise précédente et raconter ce que vous avez appris pendant cette période.

Indiquez clairement les différentes étapes professionnelles que vous avez traversées et précisez les détails intéressants, par exemple si vous avez créé ou géré des équipes de personnes au cours de vos étapes précédentes.

Choisissez trois ou quatre compétences que vous considérez comme essentielles pour le poste que vous postulez et étayez-les par des exemples concrets. Par exemple, au lieu de dire simplement « je suis un bon manager », n’hésitez pas à détailler des aspects tels que « j’ai recruté et formé un groupe de 5 personnes » ou « nous avons réussi à mener à bien ce projet ou à atteindre cet objectif ».

Motivation professionnelle

Où voulez-vous aller ? Il est important que vous parliez à l’interviewer de vos aspirations professionnelles à court et à long terme. Expliquez pourquoi le fait de rejoindre l’entreprise contribuera à votre projet professionnel : montrez quelles sont vos motivations pour travailler à ce poste (par exemple, avec les compétences que vous pourrez acquérir) et dans cette entreprise en particulier (par rapport à la réputation ou aux valeurs de l’entreprise). Il est temps de montrer que vous êtes passionné par le poste pour lequel vous postulez !

L’entretien personnel est l’espace dans lequel vous pouvez montrer à l’interviewer vos valeurs en tant que personne et en tant que professionnel, alors n’hésitez pas à améliorer vos compétences relationnelles. N’oubliez pas qu’il ne s’agit pas d’un format fermé et que vous pouvez l’adapter à vos besoins, mais il vous servira certainement de bon point de départ.

Comment réagir ?

La plus grande erreur que vous pouvez faire est de ne pas avoir préparé l’entretien. Pour vous assurer que la question « parlez-moi de vous » de l’examinateur ne vous prenne pas au dépourvu et que vous sachiez de quoi vous allez parler, quels sont les points clés à souligner et comment vous pouvez démontrer que vous êtes le meilleur candidat pour le poste, suivez ces conseils :

1. être proactif

Ne vous rendez pas à l’entretien sans avoir fait vos devoirs, afin d’éviter les silences gênants. Selon Meritxell Moraño, généraliste RH de CornerJob au moment de cet entretien et spécialiste des questions de ressources humaines, « certains candidats passent trop de temps à répondre » parce qu’ils prennent trop de temps à penser à une réponse, ce qui fait que l’entretien ne se déroule pas comme prévu. C’est pourquoi, avant de se rendre à un entretien, il est nécessaire de « savoir ce que vous voulez transmettre et comment vous voulez le transmettre ».

Passez un peu de temps à la maison à rédiger un script simple pour être clair sur ce que vous voulez communiquer, sur l’image que vous voulez donner et sur la façon dont vous voulez vous positionner face à l’interviewer. Et, le moment venu, présentez-vous à la personne en face de vous en essayant de répondre d’une manière sincère, claire, polie et détendue.

2. être bref

Ne tournez pas autour du pot, vous n’êtes pas là pour compter votre vie comme si vous étiez sur un canapé. Essayez d’être concis. Vous pouvez toujours développer, si vous pensez que le contexte l’exige et que ce que vous expliquez est pertinent. Dans ce temps, nous pouvons nous définir de manière simple et compréhensible.

« De cette façon, l’examinateur peut s’enquérir de certaines qualités mentionnées par le candidat afin d’avoir une vision plus précise de la relation de travail potentielle ». Rappelez-vous : la formule « parlez-moi de vous » n’est qu’un moyen de briser la glace qui permet à l’interviewer d’approfondir les aspects qui lui ont semblé les plus pertinents.

3. être honnête

N’oubliez pas que nous avons tous des défauts. Ce qu’ils apprécieront le plus lors de l’entretien d’embauche, c’est que vous ayez pu les identifier, les reconnaître et essayer de les améliorer. Il en va de même pour nos échecs : être capable d’analyser une erreur ou une déception professionnelle afin d’en tirer un apprentissage positif démontrera non seulement notre humilité, mais aussi notre capacité d’autocritique.

La réponse à la question « Parlez-moi de vous » devrait refléter fidèlement ce que l’équipe verra une fois que le candidat aura rejoint l’entreprise. C’est pourquoi il est important d’être honnête », déclare Meritxell Moraño.

Toutefois, évitez de faire référence à d’éventuels défauts directement liés aux compétences de base dont vous auriez besoin dans cet emploi, car vous pourriez donner l’impression erronée qu’ils constitueront un problème dans l’exercice de vos fonctions au sein de l’entreprise.

4. Soyez positif

Même si la sincérité est appréciée, vous n’avez pas besoin de vous déshabiller (métaphoriquement) devant l’enquêteur. Essayez de vous concentrer sur les aspects les plus positifs de votre profil et « expliquez simplement quatre traits personnels au niveau des attitudes, comme le fait d’être joyeux ou travailleur », explique Meritxell. Si l’enquêteur s’intéresse à vos aspects négatifs, parlez-en naturellement et essayez toujours de leur donner une approche constructive.

Par exemple, si vous vous considérez comme une personne quelque peu impatiente, vous pouvez faire des commentaires à ce sujet et ajouter que vous avez amélioré cet aspect récemment, en planifiant le travail de manière plus réaliste et à l’avance.

5. Soyez prudents

Si vous allez parler de votre vie personnelle, que ce soit pour renforcer votre réponse, consolider votre image et réaffirmer vos qualités de candidat. Évitez de donner trop de détails. Si vous parlez de vos capacités à organiser et à coordonner des équipes, par exemple, il serait bon de mentionner que vous êtes l’aîné d’une fratrie et que vous avez l’habitude de faire du rangement et de partager les tâches.

Comme vous pouvez le constater, il n’est pas si difficile de passer l’entretien personnel redouté avec l’entraîneur. N’oubliez pas que vous ne devez pas cesser d’être vous-même et que la sincérité et la positivité comptent double. Objectif : calme, confiance et nerfs à vif !

Nous espérons que vous avez aimé notre article. Faites-nous part de vos réactions en nous laissant des commentaires. 

Si vous avez aimé cet article, alors vos amis aussi, pourquoi ne pas le partager…


Ne ratez pas nos articles orientés Data Marketing.
Visitez notre Site Web.

Site Footer