Définir son Growth Engine

Dans le monde des startups où croitre est aussi essentielle à la vie que l’oxygène, échouer dans vos objectifs de croissance c’est simplement la mort de votre entreprise.
Paul Graham — Programmeur, Investisseur & fondateur de Y Combinator

Dans son essai de 2012,
Paul Graham explique que Startup = Croissance :

« Une start-up est une entreprise conçue pour croître rapidement. Etre nouveau née ne fait pas en soi une Start-up. Il n’est non pas plus nécessaire pour une start-up de travailler sur une technologie, de prendre des fonds de capital-risque, ou de réaliser un Exit. La seule chose essentielle c’est la croissance. Tout ce que nous associons aux startups découle de ça. » — Paul Graham

Croitre semble donc logique quand vous partez de zéro. Puisque sans croissance vous n’avez rien, et le statu quo veut dire la fin. Contrairement aux entreprises déjà établi. Combinez cela avec des investisseurs qui veulent juste voir de la traction et il vous sera donc, encore plus nécessaire d’obtenir des nombres intéressants. Paul Graham signale l’importance d’atteindre les (5–7% WoW* growth).

Cependant la croissance ne peut être modélisée et réalisée sur la base d’une supposition. Mais bien que cela semble évident, c’est pourtant ce que fait 99% des entrepreneurs aujourd’hui. Car dans la vrai vie, nous ne choisissons pas notre taux de croissance. Seul une execution méthodique lui permet d’émerger.

Alors comment définir son engin de croissance ?

La réponse c’est qu’il faut se concentrer sur une seul métrique à la fois.
Pour planifier votre croissance, votre première étape sera de choisir votre métrique importante. Par la suite il suffit d’opter pour une ingénierie inversé afin de l’améliorer.

Cela commence par définir votre objectif/métrique, par la suite, il suffit de travailler à partir de l’objectif final en améliorant les conditions donnant lieu au résultat dont nous avons besoin. Il ne s’agit pas de faire du simple social media marketing au hasard, mais bien plus.

Voici un exemple :

Ca a l’air trop simple. C’est le cas et c’est ce qui le rend si puissant.

Dans ce cas, pour atteindre le total de 50 000 utilisateurs souhaité avec des estimations raisonnables sur la base d’un historique de data. Il a fallu inverser l’ingénierie de l’engin, en partant depuis l’objectif d’utilisateur, aux taux de conversion, au CTR (Click-through rate), jusqu’au trafic attendu via les différentes sources. Nous maîtrisons ainsi mieux le processus de croissance. La zone orange devient alors un terrain d’optimisation.

*WoW : Week over Week


Partner & Growth Manager