Décembre 2020 Core Update : les perspectives de la mise à jour Google

In 'Blackhat,' hacking details ring true, security pro says - Los Angeles  Times

Cinq spécialistes du marketing de recherche ont donné leur avis sur le Google Core Update de décembre 2020. Les observations offrent un retour d’information intéressant sur ce qui a pu se passer.

À mon avis, le Google core update porte de moins en moins sur les facteurs de classement et de plus en plus sur l’amélioration de la compréhension des requêtes et des pages web.

Certains ont émis l’opinion que Google randomise les résultats de recherche afin de tromper ceux qui tentent de faire de l’ingénierie inverse de l’algorithme de Google.

Je ne partage pas cette opinion.

Certaines caractéristiques de l’algorithme sont difficiles à détecter dans les résultats de recherche. Il n’est pas facile de pointer un résultat de recherche et de dire qu’il est classé à cause de l’algorithme BERT ou de la correspondance neuronale.

Mais il est facile de pointer vers des backlinks, E-A-T ou l’expérience de l’utilisateur comme raisons pour expliquer pourquoi un site est classé ou ne l’est pas si c’est ce qui ressort, même si la raison réelle peut être plus liée à BERT.

Ainsi, les pages de résultats des moteurs de recherche (SERP) peuvent sembler confuses et aléatoires à ceux qui les examinent à la recherche de facteurs de classement traditionnels de la vieille école pour expliquer pourquoi les pages sont classées ou pourquoi elles ont perdu leur classement lors d’une mise à jour.

Bien sûr, le Google core update peut sembler impénétrable. Les raisons du classement des pages web ont considérablement changé ces dernières années en raison de technologies comme le traitement du langage naturel.

Dans cet article, Kaokeb résume le point de vue de cinq spécialiste du SEO concernant le Google core update, et vous explique les changements qui ont eu lieu.

Que se passe-t-il si Google Updates et personne ne constate le changement?

Il est arrivé dans le passé que Google ait changé quelque chose et que la communauté du référencement n’ait pas remarqué.

Par exemple, lorsque Google a ajouté 

un algorithme comme BERT, beaucoup ne pouvaient pas détecter ce qui avait changé.

Maintenant, que se passerait-il si Google ajoutait quelque chose comme l’algorithme SMITH? Comment la communauté SEO pourrait-elle le détecter?

SMITH est décrit dans un document de Google Research publié en avril 2020 et révisé en octobre 2020. Ce que fait SMITH, c’est faciliter la compréhension d’une longue page de contenu, surpassant ainsi BERT.

Je ne dis pas que Google a introduit l’algorithme SMITH ou qu’il est lié à l’algorithme Passages.

Ce que je veux dire; c’est que la mise à jour de base de décembre 2020 contient la qualité des changements apparemment non observables.

Si Google ajoutait une nouvelle fonctionnalité basée sur l’IA ou mettait à jour une fonctionnalité existante comme BERT; la communauté du marketing de recherche serait-elle en mesure de le détecter ? Probablement pas.

Et c’est cette qualité des changements non observables qui pourrait indiquer que ce qui a changé; pourrait avoir un rapport avec la façon dont Google comprend les requêtes et les pages web.

Si c’est le cas; cela peut signifier qu’au lieu de faire tourner la roue sur les facteurs de classement habituels qui sont facilement; il pourrait être utile de prendre du recul et de considérer que c’est peut-être quelque chose de plus profond que les facteurs de classement habituels qui a changé.

Aperçu sur le Google Core Update de décembre 2020

Je remercie ceux qui ont eu le temps de donner leur avis; ils ont fourni d’excellentes informations qui peuvent vous aider à mettre en perspective le Google Core Update de décembre.

Dave Davies (@oohloo)

Le marketing Internet de Beanstalk

Dave place ce Google Core Update dans le contexte de ce que Google a dit sur l’arrivée prochaine de l’algorithme; et comment cela pourrait jouer un rôle dans les fluctuations.

Il confirme que la mise à jour de base de décembre 2020 a été unique en son genre. Et de nombreux sites ont commencé par des pertes et ont fini par réaliser des gains. Et Vice-versa.

De son point de vue, ce résultat avait quelque chose à voir avec le changement provoqué; mais une fois le nouveau calcul a fait son chemin dans le système, il en a produit un autre. 

Par ailleurs; Google peut avoir fait des ajustements à la volée ou apporté d’autres changements pendant le déploiement; ce qui pour lui reste moins probable.

Si l’on pense au calendrier et à la façon dont il est lié au déploiement de l’indexation des passages et au fait qu’il s’agit d’une mise à jour de base; on soupçonne qu’il est lié aux systèmes d’interprétation du contenu et non à des liens ou des signaux de ce genre.

Il a aussi évoqué que les éléments vitaux du Web entreront dans l’algorithme en mai 2021; ce qui confirme peut-être l’existence des éléments pour soutenir cela dans la mise à jour. 

Par ailleurs, ceux-ci ne produiraient pas l’impact vu actuellement; étant donné que les éléments vitaux du Web devraient être techniquement inertes en tant que signal à ce stade, donc à tout le moins, la mise à jour serait plus que cela.

En ce qui concerne la réaction de la communauté en général; celle-ci a été difficile à évaluer au-delà de « c’était gros ». Comme on peut s’y attendre dans tout scénario à somme nulle; lorsqu’une personne se plaint d’une perte, une autre sourit tout le long des SERP.

Pour conclure, Dave Davies pense qu’avant la fin du mois de janvier; on saura exactement ce qu’ils ont mis en place et pourquoi. Pour lui, cela a peut être un rapport avec les futures fonctionnalités et capacités.

Steven Kang (@SEOSignalsLab)

Steven Kang, fondateur du populaire groupe Facebook SEO Signals Lab, note que rien ne semble se démarquer en termes de points communs ou de symptômes entre les gagnants et les perdants.

Daniel K Cheung (@danielkcheung)

Chef d’équipe, Prosperity Media

Daniel pense qu’il est utile de prendre du recul et de visualiser le Google Core Updates à partir de la vue d’ensemble de la forêt plutôt que de l’arbre de la dernière mise à jour, et afin de placer ces mises à jour dans le contexte de ce que nous savons il faut aller sur la partie Search (recherche).

Un exemple est la baisse apparente des rapports d’actions manuelles dans la console de recherche Google. Cela signifie-t-il que Google est meilleur pour classer les sites là où ils se trouvent, sans avoir à recourir à des actions manuelles punitives ?

De son point de vue, en tant qu’acteur de la recherche et découverte, il faut cesser de considérer les mises à jour de base comme des événements individuels et les considérer plutôt comme un continuum de tests et d’améliorations de ce que nous voyons dans les SERP. Pour lui, la mise à jour de décembre n’est rien d’autre qu’un  événement parmi tant d’autres.

Par exemple, certains spécialistes du marketing et analystes affiliés ont constaté que des sites qui avaient été touchés par la mise à jour de mai 2020 avaient été rétablis lors du lancement de décembre. Cependant, cela n’a pas été le cas.

Et encore une fois, voici le problème : nous ne pouvons pas parler de sites qui ont gagné ou perdu parce qu’il s’agit d’URL individuelles.

Ainsi, l’examen de la visibilité pure d’un site web entier ne nous donne pas vraiment d’indices.

Des murmures de 301 redirections, de PBN, de backlinks de mauvaise qualité et de contenu médiocre sont les raisons pour lesquelles certains sites ont été poussés de la page 1 à la page 6-10 des SERP (pratiquement invisibles).

Mais ces pratiques ont toujours été sensibles aux fluctuations quotidiennes de l’algorithme.

Ce qui a été vraiment intéressant tout au long de l’année 2020, c’est qu’il y a eu très peu de rapports de pénalités manuelles au sein du SGC.

Cela a été étrangement remplacé par des graphiques d’impression et de clic sautant d’une falaise sans que le site soit désindexé.

Pour conclure,  Daniel K Cheung  estime que les mises à jour de base visent moins à cibler une sélection spécifique de pratiques, mais plutôt une occasion supplémentaire pour l’algorithme de mûrir.

Cristoph Cemper (@cemper)

CEO LinkOutils de recherche

Cristoph Cemper considère que la dernière mise à jour a un impact sur un large éventail de facteurs.

Pour résumer ce qu’il a partagé; Google ajuste les choses qui ont un impact global dans les mises à jour de base.

En d’autres termes :

  • Les rapports de poids pour les différents types de liens et leurs signaux: pour lui, le déploiement de NoFollow 2.0 à partir de septembre 2019 n’est pas terminé, mais il a été modifié. C’est-à-dire combien de puissance pour quel NoFollow dans quel contexte.
  • Des boîtes de réponses, beaucoup plus. Google augmente ses propres biens immobiliers
  • La dévaluation massive des réseaux de liens PBN et les traces assez évidentes de la « construction de liens de proximité »: Ce n’est pas parce qu’une personne a envoyé un courriel de sensibilisation qu’un lien payant est plus naturel; même s’il a été payé avec du « contenu » ou un « échange de services ».

Michael Martinez (@seo_theory)

Fondateur de SEOTheory

D’après le constat de Michael Martinez, les gens sont confus et frustrés. Ils ne savent pas vraiment ce qui s’est passé et peu d’entre eux semblent avoir des théories sur la raison pour laquelle les choses ont changé.

D’une manière générale, il a l’impression que Google a réécrit un certain nombre de ses algorithmes d’application des politiques de qualité.

Après avoir consulté les sites d’autres personnes, ceux-là lui ont semblé corrects. Certains des sites ont augmenté, d’autres ont diminué.

Il trouve qu’il s’agissait de l’application de la politique ou de l’interprétation algorithmique de signaux conformes à leurs directives.

Il ne s’agit pas de punir quoi que ce soit, mais peut-être d’essayer différentes approches pour résoudre les requêtes.

Que s’est-il passé dans le Google Core Update de décembre 2020 ?

Les perspectives sur ce qui s’est passé dans la mise à jour de l’algorithme de base de Google varient. La plupart des observateurs semblent s’accorder sur le fait qu’aucun facteur ou changement évident ne semble ressortir.

Et c’est une observation intéressante car elle pourrait signifier que quelque chose en rapport avec l’IA ou le traitement du langage naturel a été affiné ou introduit. Mais ce n’est qu’une spéculation jusqu’à ce que Google l’exclue ou l’introduise explicitement.


N’hésitez pas à nous faire part de votre Feedback en commentaire, ou Likez si l’article vous a plu!

Vous avez trouvé l’article intéressant? Peut-être que ce sera le cas pour vos amis aussi! Faites-les en profiter!

Ne ratez pas nos articles orientés Data Marketing.

Site Footer