5 conseils pour reprendre contact après un entretien

Vous êtes allé à un entretien d’embauche il y a quelques jours mais vous n’avez toujours pas de nouvelles de l’entreprise ? Vous avez peur de paraître insistant si vous les contactez, mais vous ne voulez pas non plus donner l’impression d’être trop passif ? C’est normal de se sentir ainsi, et vous pouvez vous détendre ! La prise de contact fait partie de la procédure de candidature à un emploi. Il faut juste trouver le juste milieu entre « lourd » et « léger ». Voici cinq conseils indispensables pour maximiser vos chances de réussite lorsque vous contactez l’enquêteur.

1. dire merci après l’entretien

Avant de contacter à nouveau l’enquêteur, assurez-vous d’abord de lui avoir envoyé un courriel de remerciement. Le lendemain d’un entretien d’embauche, il est essentiel d’envoyer à l’examinateur un courrier électronique pour le remercier. En plus d’être une courtoisie très appréciée et valorisée, elle permettra de réitérer votre motivation à rejoindre l’entreprise et vous donnera l’occasion de résumer l’entretien et de démontrer que vous avez bien compris les enjeux du poste. C’est surtout le moyen le plus simple de reprendre contact avec l’interviewer. D’ailleurs, il est toujours préférable de contacter quelqu’un que vous avez déjà remercié, vous ne pensez pas ? Pour couronner le tout, nous vous recommandons d’inclure une question ou une référence à un moment précis de la conversation pendant l’entretien, pour essayer de provoquer une réponse.

2. être patient

À la fin de l’entretien, essayez de savoir quelles sont les prochaines étapes du processus d’embauche. L’enquêteur doit pouvoir vous donner une estimation du temps qu’il faudra pour recevoir une réponse. S’il vous donne une date précise, respectez-la, sinon il pensera que vous n’avez pas fait attention à ce moment-là. Si vous n’obtenez pas de réponse le jour même, ne paniquez pas ! L’enquêteur peut avoir subi un revers ou la décision peut avoir été retardée. Bien entendu, si après plusieurs jours d’attente, vous n’avez toujours pas de nouvelles de l’entreprise, n’hésitez pas à la contacter. Si, en revanche, vous n’avez pas reçu de date de réponse approximative après l’entretien, vous devrez attendre un peu, 7 à 10 jours après votre courriel de remerciement. Il est important de ne pas paraître trop insistant.

3. Privilégier le courrier électronique

Pourquoi ? Tout d’abord, parce que le courrier est moins ennuyeux et moins intrusif que le téléphone. L’enquêteur peut être occupé lorsque vous décidez de l’appeler, et risque donc de vous accorder moins d’attention. Le courrier électronique lui permettra de prendre le temps de vous répondre et, contrairement au téléphone, il est facile à localiser, de sorte que vous pourrez le retrouver facilement lorsque vous voudrez reprendre contact. Mais attention ! Avant d’envoyer le courriel, assurez-vous de désactiver l’accusé de réception ou l’option de lecture si vous ne voulez pas paraître trop indiscret. Toutefois, si après quelques jours d’envoi, vous n’avez toujours pas de nouvelles de l’enquêteur, vous pouvez essayer de reprendre contact par téléphone.

4. Faites attention à la rédaction

En ce qui concerne le courrier électronique, il va sans dire que votre orthographe doit être impeccable. En ce qui concerne le contenu, n’oubliez pas les éléments indispensables suivants :

Indiquez le titre du poste : l’entreprise peut embaucher plusieurs personnes à la fois et il n’est pas acceptable de forcer l’examinateur à se renseigner sur l’emploi auquel vous postulez. C’est pourquoi il est préférable de l’inclure directement dans l’objet de votre courriel, par exemple, afin qu’il soit visible dès le départ.

Indiquez la date de l’entretien, ainsi que vos disponibilités.

Utilisez un ton de voix formel : même si l’entreprise a une apparence jeune et décontractée, ne négligez pas le ton de la voix et n’utilisez pas d’expressions trop informelles. À ce stade du processus d’embauche, un faux pied peut coûter très cher !

Si la réponse est malheureusement négative, n’hésitez pas à répondre à l’interviewer pour le remercier quand même de vous avoir répondu. En plus d’être un geste très apprécié, cela montrera que vous n’êtes pas une personne méchante. Vous pouvez même en profiter pour demander un retour d’information – cela pourrait être très utile pour vos prochains entretiens !

5. Se démarquer de la foule

Bien que l’essentiel soit d’envoyer un courrier électronique impeccable qui respecte à tout prix ce qui est indiqué au point 4, n’hésitez pas à aller plus loin pour vous faire remarquer parmi les autres candidats. Comme nous l’avons dit, une bonne tactique consiste à rappeler à l’intervieweur un point soulevé lors de l’entretien, mais vous pouvez également démontrer votre proactivité sur une question liée à l’emploi en citant, par exemple, une étude de marché. Soyez sûr que l’interviewer appréciera grandement cette attitude.

Si vous vous en sortez bien, reprendre contact avec l’enquêteur peut devenir une preuve supplémentaire de votre motivation à rejoindre l’entreprise. L’essentiel est de savoir comment agir au bon moment et de la bonne manière, mais grâce à ces conseils, cela ne sera plus un problème pour vous !

Nous espérons que vous avez aimé notre article. Faites-nous part de vos réactions en nous laissant des commentaires. Si vous avez aimé cet article, alors vos amis aussi, pourquoi ne pas le partager…


Ne ratez pas nos articles orientés Data Marketing.
Visitez notre Site Web.

Site Footer